Un autre regard sur la sphère BDSM

La communauté BDSM qu’elle soit française ou internationale est pleine de visages et de pseudos que parfois l’on est amenés à rencontrer.

Il y a l’image sur le net et l’image dans la réalité et, c’est souvent très différent.

Certains sont érigés en modèles, d’autres proprement lapidés, bref, comme partout, il y a les idoles et les moutons noirs.

Ce qu’il y a d’ennuyeux pour eux c’est que tout est sujet à polémique et qu’ils n’ont même parfois plus droit de cité à moins qu’ils soient quémandés partout.

Comme je le disais ici, ce n’est pas un monde différent de tous les autres, il est même strictement le même avec ses guerres intestines, ses pressions, ses chantages, etc…

Je crois qu’on oublie fondamentalement le fait que nous sommes simplement humains et que même si le BDSM rend tout plus intense, les aléas des BDSMeurs ne doivent pas nous étonner outre mesure.

Les vies et expériences rendues publiques, écrites, photographiées les rendent éternelles mais, comme dit plus haut, on est bien souvent loin de la réalité.

Combien de relations sont fantasmées plus que vécues?!

Et si on considère les relations réellement vécues, il n’y a rien de plus que des histoires d’amour ou de fesse très ordinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *