La relation à distance

Parce qu’il y a internet, parce qu’il y a la recherche de quelqu’un de bien particulier, on fait fi des distances et des lieux.

Cependant, on s’expose vivement au manque, à la volonté de passer toujours plus de temps ensemble, se revoir toujours plus vite, …

Je ne crois pas qu’on puisse faire de généralités mais ça incite à se rejoindre plus vite dans la même ville ou voire emménager plus vite ensemble qu’on ne l’aurait fait en temps normal.

A vrai dire après un w.end qui a duré du vendredi soir au dimanche soir, ça a un goût de « encore »…

Moi, je ne suis pas raisonnable, je ne suis pas patiente, ça donne envie de tout plaquer et de mettre dans un pétrin monstrueux pour assouvir ce besoin: être ensemble.

Moralité?

Ça me fait déprimer là… Les autres fois c’était pas pareil…

Je ne peux que constater, impuissante, à ce sentiment de manque et qu’il n’y a rien d’autre à faire que d’attendre.

Attendre et vivre normalement, pour soi.

Mais lorsque l’on n’en n’a pas vraiment envie…

C’est pas facile…

Allez petite déprime, va-t’en!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *