Essai sur le bondage

icone-bondagedJ’ai commencé avec du bondage anglo-saxon, pour venir finalement au Kinbaku (art traditionnel japonais qui trouve ses sources dans l’ère Sengoku et le début de la période Edo). Personnellement je n’aime pas employer le terme de Shibari qui est très générique et qui signifie simplement attacher (quand vous ficelez votre poulet, sans le savoir vous faites déjà du Shibari lol).

La grande différence entre le bondage anglo-saxon et le Kinbaku est dans les passage de cordes. En Kinbaku il n’y a aucun nœuds. En anglo-saxon il y a des nœuds ce qui rend la technique beaucoup plus simple a apprendre.

Cependant si vous comptez apprendre avec des dvd ou internet, tous ne sont pas de qualité.

A éviter, par exemple, le dvd de Philippe Boxis qui simplifie la méthode anglo-saxone déja très simplifiée par rapport a la méthode du Kinbaku. Pour le bondage anglo- saxon, le site de base est le très célèbre Encordées ou encore les vidéos de Twistedmonk qui sont de bonne qualité.

Voilà pour la technique employée.

En ce qui concerne les cordes, on peut utiliser des cordes en coton mais uniquement pour le bondage au sol, car elles sont très élastiques et peu résistantes.

Sympa pour débuter mais si on veut progresser il vaut mieux passer aux cordes en chanvre (celles que j’utilisais pour le bondage anglo-saxon, elles grattent un peu au début mais à force d’utilisation elles deviennent assez douces), ou celles en jute (celles que j’utilise pour le kinbaku, même remarque que pour les cordes en chanvre).

Cependant, les meilleures cordes que j’ai eu l’occasion de tester étaient celles en lin. A la fois douces et résistantes.

Enfin pour terminer « Play sane safe consensually, and above of that, have fun » ^^ (« Jouez sainement, en securité, et avec le consentement de chacun, mais surtout amusez vous » ^^)

En parlant de sécurité et là je termine vraiment là-dessus, n’oubliez pas de vous munir d’une paire de ciseaux à bouts ronds très tranchants au cas où vous devriez couper les cordes d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *