Asdrubael & Bondless vont au vernissage de Marc Sainteul

Asdrubael est en w.end prolongé avec moi et en dehors de nos activités courantes nous sommes allés, samedi 5 juin 2010 au vernissage de l’exposition de Marc Sainteul à Rodez: « Fragments ».

C’est un peintre/sculpteur/photographe et bien d’autres qui œuvre en Aveyron et qui est lié à la sphère BDSM.

Autant c’est évident quand on le sait, autant cela peut passer pour « simplement » de l’art. Ce n’est pas commun d’être explicite sans pour autant être complètement démonstratif et c’est là toute la finesse de l’exercice.

Nous l’avions déjà rencontré lors d’un contexte différent cet hiver.

C’est quelqu’un de très ouvert et lisible à la fois, empreint d’une aura de mystère pleine d’idées entendues.

De près de loin, son œuvre est à son image, comme un objet sur lequel on n’arriverait pas à faire le point. On voit, on comprend mais, on sait qu’il y a quelque chose d’insaisissable; comme un secret d’atelier.

C’est aussi quelqu’un qui sait se faire abordable, autant on peut faire l’acquisition d’un tableau pour une belle somme, d’un dessin ou encore d’une œuvre numérique pour trois fois rien; personne n’est oublié car là aussi tout est affaire de pouvoir. Acheter, posséder pleinement ou non.

Intègre jusqu’au bout du cadre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *